• La fonte des glaces : ses conséquences sur les ours polaires.

    Bonjour !

    Aujourd'hui on se retrouve enfin pour un article rédigé ! (ça fait bien longtemps que ça n'était pas arrivé...).

    Et pour cause, je vais traiter dans cet article un sujet assez important : la fonte des glaces, et ses conséquences sur les ours polaires !

    Voici le plan de cet article qui sera j'espère assez court mais bien documenté...

    Qu'est-ce que la fonte des glaces ?

    ☑ Le déclenchement ;

    ☑ A l'heure actuelle.

    Les conséquences sur les ours polaires.

    ☑ Les ours polaires ;

    ☑ Les conséquence de la fonte des glaces sur les ours polaires.

     

    Bonne lecture !

    ♒♒♒♒

    Sources images : Ours polaire (moi) / Artique (rcinet.ca)

    I- Qu'est-ce que la fonte des glaces ?

    a) Le déclenchement

    La fonte des glaces est un phénomène grave qui prend de plus en plus d'ampleur depuis le début du XXème siècle.

    Schème explicatif du gaz à effet de serre // Source : http://co2thetruth.e-monsite.com/

    En effet, avec l'arrivée des nouveaux moyens de transport (trains, voitures, avions...), la pollution augmente et le gaz à effet de serre également, par la même occasion. Vous connaissez la chanson : gaz à effet de serre donne réchauffement climatique, et c'est ce réchauffement climatique qui est à l'origine de la fonte des glaces.

    C'est d'ailleurs la fonte des glaces qui est le résultat le plus lourd du réchauffement climatique : depuis 1992, nous perdons en moyenne 83 milliards de tonnes de glace par an ! Et les chiffres ne cessent de monter, en flèche...

     

    b) A l'heure actuelle

    Actuellement, les glaciers fondent à vitesse grand V, les températures augmentent sans cesse... En 2012, par exemple, la fonte des glaciers Arctiques a atteint un record : 49% de la surface glacière perdue en une année... soit 3,3 millions de kilomètres carré de glace !

    Outre les glaciers des pôles, dans les chaînes montagneuses aussi, l'épaisseur de la glace diminue ! Comme dans les Alpes, qui ont perdu depuis 1950 le tiers de leur surface glacière...

    La fonte des glaces aurait même atteint un point de non-retour, en Antarctique...

    Nous rentrons alors dans un cercle vicieux : plus la glace fond, plus elle produit de méthane à l'origine du gaz à effet de serre, lui-même à l'origine du réchauffement climatique (voir a.). Source : lefigaro.fr

    La fonte des glaces est un problème majeur, en effet, plus la glace fond, plus le niveau des eaux des océans montent. Les surfaces de la banquise diminuent, les habitants de cet espace on donc moins, voire plus du tout d'espace pour vivre et évoluer dans de bonnes conditions. 

    Mais, il ne faut pas voir que du négatif ! En effet, à la suite de la fonte des glaciers, une plante a pu refaire son apparition, après plus de 4 000 ans paralysée sous le froid de la glace. C'est cependant un des seuls points positifs de cette catastrophe écologique.

    Les courants sont modifiés également, les eaux se réchauffent, les icebergs disparaissent...

    Même si cela devait arriver, ce n'était pas prévu que ça soit si rapide et brutal. La Planète n'a pas le temps de s'adapter : il faut donc vite agir ! Sinon, cette fonte des pôles pourraient s'avérer fatale pour grand nombre d'habitants de la Terre (dont les Hommes). Les premiers touchés seraient bien évidemment les habitants des deux pôles. De nombreuses espèces menacées à présent y vivent... Parmi elles, l'ours polaire est une des plus en danger...

     

    II- Les conséquences sur les ours polaires.

    a) L'ours polaire

     L'ours polaire est le plus gros mammifère terrestre. Pouvant atteindre jusqu'à 4 mètres et peser plus de 750 kilos, c'est cependant un animal très menacé, notamment par la fonte des glaces.

    Carnivore, l'ours polaire se nourrit de phoques, de bélugas, d'oiseaux, de renards et de quelques végétaux qu'il peut trouver. Il vit en Arctique, au Pôle Nord, de la banquise à la baie d'Hudson, en passant par le Groenland et la Sibérie. 

    Photo : Moi.Son physique est adapté au froid, en effet, sa fourrure très épaisse en plus d'une importante couche de graisse le protège du froid polaire. Même si l'ours polaire est un animal terrestre, il passe cependant une grande partie de son temps dans l'eau, ce que son physique prend également en compte : sa fourrure est imperméable et ses pattes sont partiellement palmées. L'ours polaire vit jusqu'à 35 ans, voir plus en captivité. 

    Il vit, comme dit plus haut, sur la banquise. Malgré l'omniprésence de l'eau, il ne peut pas la boire. En effet, la glace et la neige de cette partie du globe sont salées ! Ils trouvent donc l'eau dans leur nourriture... Photo : Moi.

    Les ours polaires sont des animaux nomades : ils suivent leur nourriture, en particulier les phoques.

    L'hiver, les ours polaires ne chaument pas : les mâles partent à la chasse, souvent dans les tempêtes glaciales, alors que les femelles s'occupent des oursons, dans la tanière.

    L'accouplement se fait en avril, et les petits naissent en hiver. Aux retour des beaux jours, les petits commencent à chasser avec leur mère. 

    Les oursons sont matures sexuellement à deux ans. Ils resteront avec leur mère jusqu'à cette période, ensuite, elle les abandonne. Les jeunes sont alors de redoutables chasseurs, de plus de 100 kilos !

    D'ailleurs, malgré son apparence de peluche, l'ours polaire peut s'avérer très dangereux...

     

    b) Les conséquences de la fonte des glaces sur les ours polaires

    L'ours polaire est une des principales victime du réchauffement climatique. En effet, il est très sensible à la fonte des glaces, car la banquise est son lieu de vie, et il en dépend : sans les glaciers, il ne pourrait pas accéder à ses proies.

    Source : greenpeace.orgOutre le problème de la nourriture, l'ours polaire serait embêter de la disparition des glaces pour se déplacer, et pour se reproduire ! En premier lieu pour ce déplacer : la glace, fragilisée, il devra redoubler d'efforts physiques pour rejoindre son lieu de vie, et il devra marcher plus longtemps, ou nager beaucoup plus.

    De plus, les bateaux des braconniers ont plus facilement accès aux ours polaires, qui ont eux moins d'espaces de vie. Ainsi, l'espèce est également touchée par le braconnage, même si elle est protégée

    Source : futura-sciences.comLe manque de nourriture fait perdre de la graisse aux ours polaires, or, la femelle en a besoin pour faire naitre ses petits dans de bonnes conditions (notamment la chaleur). D'ailleurs, les petits élevés par leur mère, seule, doivent la suivre à la conquête de la nourriture : c'est également une forte cause de mortalité chez les jeunes, qui, épuisés, n'arrivent pas jusqu'à la nourriture...

    Ainsi, entre 2001 et 2010, la population des ours polaires aurait diminuée de 40% ! D'après une étude, entre 2003 et 2007, sur 80 naissances, seulement deux oursons auraient survécu ! Source : maxisciences.com

    Le régime alimentaire de l'ours polaire doit également être modifié : il n'y a plus assez de phoques ! Les ours polaires sont donc amenés à se nourrir de baleines mortes, tuées par les Hommes... Mais, elles sont moins grasses que les phoques...

    D'ici 2050, la population des ours polaires aura diminuée de deux tiers ! Pour l'avenir, les scientifiques sont pessimistes sur le sort de l'espèce....  Il est fort probable, que, si nous n'agissons pas rapidement, l'espèce disparaisse à l’état sauvage d'ici la fin du siècle...

    ♒♒♒♒

    SOURCES :

    > Texte : Connaissances Personnelles, Consoglobe, Ours.fr

    > Photos / Images : Au survol de la souri.

    Texte entièrement rédigé par moi-même.

    ♒♒♒♒

    Voilà ! ❊

    Cet article est terminé !

    J'espère qu'il aura été assez complet, objectif et pas trop long, mais surtout qu'il vous aura plus ! ♠

    N'hésitez pas à ajouter vos opinions, connaissances... en commentaire sur cet article ! ↴

    Belle journée !

    Retrouvez-moi sur :


  • Commentaires

    1
    Willyng
    Samedi 10 Octobre 2015 à 09:53

    Bel article, presque sans fautes. :D

     

    "les petits élevaient par leur mère"  élevés c'est mieux je pense.

    2
    Samedi 10 Octobre 2015 à 10:38

    Pauvre ours polaire :(

    3
    Samedi 10 Octobre 2015 à 12:36

    Il est super ton article!!! Bravo, bien rédigé, pas trop lourd, on y apprends des choses intéressantes (enfin moi, en tout cas!) bravo!!!!

    4
    vivi_daiki
    Samedi 10 Octobre 2015 à 14:36
    Je suis sur tablette, c'est pour ça que je ne suis pas co, mais t'as compris qui je suis, je pense
    • Voir les réponses
    5
    Maxim
    Dimanche 11 Octobre 2015 à 03:13
    Eheh, eh bien, petit poisson rouge dans la vie, mais une vraie tete pour écrire des articles ;) celui-ci est concis et fait réagir, les pauvres ours :/ le truc en plus serait de préciser en quoi on pourrait aider ces ours polaires (des petits gestes de la vie quotidienne, des asso à rejoindre...) ^-^ en tout cas j'ai beaucoup appris de cet article. J'aime beaucoup te lire :3 continue comme ça ^o^
    6
    gustave95
    Samedi 26 Novembre 2016 à 14:47

    Merci bcp yes

    7
    Grisettine59
    Jeudi 27 Avril à 19:13

    C'était très intéressant, merci bcp !    cool

    8
    Kilian
    Vendredi 21 Juillet à 20:24
    Bien rédigé mais il faut agir car sinon fin de l'espèce et fin de la vie tout court !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :