• Salut !

    Aujourd'hui, je te présente un article dont, j'avoue, je suis très fier, déjà parce que le concept n'existe pas ou n'est pas du tout répandu -à moins que je vienne d'une autre Planète-, et que je trouve que c'est un sujet dont justement personne ne parle alors que tout le monde à un smartphone maintenant & que c'est quand même ciblé. Fin bref, tu l'auras vu au titre, aujourd'hui, je parle high-tech en restant quand même dans le thème du blog : je vais te parler des applications des zoos et des aquariums ! 

    Mais avant de passer à l'article, je voulais juste te dire que, ça y est, je suis passé sur Mac ! On a été le chercher juste avant la rentrée & c'est vrai que c'est vachement sympa, rapide & je trouve que c'est plus agréable de travailler sur ce PC qui est fluide et propre plutôt que mon ancien ordi portable qui tenait à peine debout... Fin bref, je compte vraiment sur ce Mac pour m'accompagner quelques bonnes années !

    Juste avant de commencer l'article, je tiens juste à te dire que toutes les images qui l'illustrent sont des captures d'écran de mon téléphone. Je suis sous iOS & j'utilise donc l'AppStore, je ne peux donc pas garantir que les applications présentées dans l'article seront disponibles sur le PlayStore, merci de ta compréhension !

    Bonne lecture ! 

    ***

    Médias : Les applis des zoos & aquariums > Vraiment utiles ? Mon avis sur le sujet.

     

    1. Les aquariums

    On commence par le monde marin avec les aquariums... J'ai donc décidé de te présenter trois applis, dont deux américaines : celle de l'Aquarium de La Rochelle, de l'Aquarium de Georgie (GAAquarium), et de l'Aquarium de Floride (FLAquarium). 

    Je vous laisse avec mes avis !

    ~

    L'Aquarium de la Rochelle

    Logo Aquarium La Rochelle

    ★★★☆☆

    Mon avis : L'application de l'Aquarium de la Rochelle est la première application de ce type que j'ai téléchargé. C'est un peu celle qui est à l'origine de cet article. Elle n'est vraiment, vraiment pas mauvaise. Cependant, beaucoup de petits défauts viennent gâcher en quelques sortes l'application, ce qui la rend désagréable à l'utilisation. 

    Il faut savoir qu'à la base, c'est une application de jeux. Lorsqu'on sait ça, bon, faute à moitié pardonnée. Cependant, si je télécharge une application sur un parc animalier, c'est pour avoir des infos sur le site, pas pour jouer à des jeux. Donc comme seul réconfort nous avons un lien vers le site de l'Aquarium, et j'adhère vraiment pas trop...

    Accueil de l'Application

    Ensuite, en arrivant sur l'application, nous avons une belle introduction que nous ne pouvons pas zapper qui dure pas mal de temps. C'est chouette une fois, mais deux ! Ca non plus, je ne suis pas fan. 

    Cependant, voyons les bons côtés : les fiches des espèces sont super biens faites, mieux en tous cas que les autres applis que je vais te présenter, complètes et apportent de la valeur au lecteur, les jeux ne sont pas si mal bien que je n'en ai pas utilité, et puis l'application en elle-même reste tout de même assez sympa. 

    Donc bon, c'est assez mitigé. Il y a vraiment des bons & des mauvais points pour cette application. Je vous la conseillerai vraiment pour les fiches des espèces, qui sont très complètes, & pour les jeux, qui sont plutôt pas mal. Pour ma part, je la garde en réserve pour en apprendre d'avantages sur le monde marin ! 

    ~~~

    L'Aquarium de Géorgie (GAAquarium)

    Logo GAAquarium

    ★★★★☆

    Application en anglais.

    Mon avis : Je trouve cette application beaucoup mieux pensée et faite que celle de l'Aquarium de la Rochelle. En effet, alors que sur celle de la Rochelle, nous devions aller sur le site (malgré que le lien soit donné), ici, l'application est complète et nous n'avons pas besoin d'aller sur le site pour trouver les infos que nous voulons savoir. Il y a un plan de l'aquarium, une présentation des différents espaces à visiter, les infos pratiques, le programme des animations etc... Il y a même un lien vers le blog de l'Aquarium ! 

    Accueil de l'Application

    Oui, je suis chez Free, ça dérange quelqu'un ?

    Cependant, je ne la trouve pas forcément très intuitive ni ludique, le design de l'interface n'est pas extraordinaire et l'application rame un peu. Le plan de l'Aquarium n'est pas interactif, c'est dommage. Mais, les fiches des espèces, sont assez complètes à côté de celles de l'Aquarium de la Rochelle, et c'est vraiment un bon point ! 

    C'est donc une très bonne application, pratique, complète mais qui manque d'interaction et d'un côté ludique. La navigation avec le menu sur le côté n'est pas forcément idéale, et le plan pourrait être amélioré en envoyant par exemple directement en cliquant sur un endroit vers l'espèce associée. Mais le côté très complet de l'application passe avant le design pas forcément optimal, ce qui fait que j'adhère avec cette application !

    ~~~

    L'Aquarium de Floride (FLAquarium)

    Logo FLAquarium

    ★★★★☆

    Application en anglais.

    Mon avis : Cette application est développée par la même entreprise que celle du GAAquarium, c'est donc tout naturel que l'interface soit à peu près similaire sur les deux applications. 

    Cependant, cette application à tout de même des choses en plus. Déjà, le plan est interactif, contrairement à celle du GAAquarium : nous pouvons cliquer sur des sortes d'épingles afin d'accéder directement aux fiches animales, qui ne sont pas si complètes que ça, mais ont le mérite d'être bien rédigées & surtout d'être là ! Il y a également un point que j'apprécie particulièrement sur cette application, c'est que le programme des activités de la journée est clairement présenté. Il y a également un bel onglet pour toutes les infos pratiques, et même une partie un peu plus ludique pour se prendre en photos style PhotoBooth. Il y a, comme pour le GAAquarium, la possibilité d'acheter les tickets en ligne, et également un large panel de réseaux sociaux afin de suivre l'aquarium. 

    Accueil de l'Application

    Après, il n'y a pas toutes les espèces sur le plan ni en description, et puis ça reste la même interface que pour le GAAquarium, qui n'est pas forcément très agréable à la navigation. 

    C'est cependant une application très complète & mieux faite que celle du GAAquarium que nous propose le FLAquarium, et c'est vrai que, des trois applications pour Aquarium, c'est ma préférée ! 

    ______________________________________________

    2. Les zoos

    On finit avec les parcs zoologiques. Ils sont beaucoup plus nombreux à avoir leur propre application, qui sont en général meilleures & mieux faites. Et j'avoue qu'au niveau des zoos, les applications Françaises sont globalement mieux que les Américaines.

    ~

    Le Zoo de Mulhouse

    Logo Zoo de Mulhouse

    ★★★☆☆

    Mon avis : L'application du Zoo de Mulhouse est une application dont l'interface est vraiment très agréable à l'utilisation. Elle est simple, mais bien faite et avec des menus plutôt clairs. Cependant, l'application a un tas de défauts, mais également des qualités. Et comme je suis un pessimiste hors paire on va commencer par les points négatifs ! 

    Accueil de l'Application

    Malgré donc son interface agréable, le principal défaut de cette application est vraiment son contenu. Un jeu est proposé afin de parcourir quelques endroits du parc (et c'est très restreint), il y a des fiches sur une grande partie des espèces du parc, de brefs articles & un calendrier des évènements à venir. Ce n'est franchement pas pratique de ne pas avoir de plan, où même les infos pratiques (adresse, horaires) ! De plus, il pourrait tout de même y avoir un programme des animations journalier, 'fin bref je vais arrêter là parce qu'on va me prendre pour un exigeant. Mais je suis exigeant. Bref, tout ça pour dire que le principal défaut mais qui est tout de même assez gênant de l'application est son manque de contenu & d'informations ! 

    Mais, elle a aussi des qualités : les fiches des espèces ont le mérite d'exister, même si la localisation des espèces se fait via un navigateur internet, le jeux est franchement pas mal & puis la présentation de l'application est très satisfaisante. Donc, tu l'auras compris, ce n'est pas une application coup de coeur, mais vaut tout de même le détour si vous passer une journée au Zoo de Mulhouse !

    ~~~

    ZooPhonic (Parc Zoologique de Paris)

    Logo ZooPhonic

    ★★☆☆☆

    Mon avis : Tu l'auras vu à la note, je n'ai franchement pas été charmé par cette application que propose le Parc Zoologique de Paris. En plus d'être vraiment très longue à charger à l'ouverture et à l'utilisation, alors que ça n'est vraiment pas pratique, il se trouve que l'interface et le contenu ne soit également pas géniaux. 

    Accueil de l'Application

    Il n'y a pas d'informations sur le parc. On arrive sur la page d'accueil de l'application, et on n'a le choix que de faire une visite virtuelle du parc. L'application utilise les données de location, mais étant donné qu'elle était déjà de base très longue à charger, je te laisse imaginer avec les données. Le but premier de l'application est, je cite, "Avec ZooPhonic, vivez une balade poétique et sonore au coeur du Parc Zoologique de Paris". Désolé, mais non. Les fameux sons promis par l'application sont en vrai inexistants. En effet, j'ai essayé par tous les moyens de faire sortir un bruit animal de cette application, rien n'y fait, elle reste muette (et je ne pense vraiment pas qu'un ara militaire soit muet, si tu vois ce que je veux dire). Enfin, ça ne sert à rien de s'acharner sur cette pauvre application, qui à tout de même un point positif : des fiches espèces, peu complètes certes, ont le mérite d'être présentes afin de relever le tout. Et la photo qui l'accompagne est généralement belle, donc pas de problèmes à ce niveau là. 

    C'est donc déçu que je quitte cette application qui, en description, m'avait charmé. Elle est lente, n'apporte pas de valeur, ni d'infos sur le parc (même les horaires etc...) et les sons qui étaient promis ne sont pas là. Je te déconseille vraiment cette application et t'invite vraiment à consulter le site internet, qui, même sur mobile, est très agréable.

    ~~~

    Le Zoo de Saint Félicien

    Logo Zoo de Saint Félicien

    ★★★★★

    Mon avis : Et c'est parti pour mon dernier avis sur une application française. Mais comme on dit, le meilleur pour la fin, et c'est par contre un coup de coeur pour cette application du zoo de Saint Félicien. En effet, cette application à contrairement aux précédentes tout pour plaire et c'est justement ça qui me plait chez elle. 

    Accueil de l'Application

    On arrive sur une interface assez jolie, bien que banale, ressemblant grossièrement aux applications des aquariums de Floride & de Géorgie, et, vous le verrez plus bas dans l'article, au zoo de Oklahoma. Nous arrivons avec un premier module : Animaux | Fiches éducatives, et qui sont, pour le coup, vraiment enrichissantes et bien construites. Accompagnée d'une belle photo de l'animal, la fiche est bien montée en différentes rubriques comme par exemple alimentation, longévité etc... Une vraie carte indique clairement l'aire de répartition de l'espèce, et le tout est assez joli et vraiment complet pour une simple fiche sur téléphone. C'est un point en plus non-négligeable, d'autant que beaucoup d'espèces ont leur propres fiches. Toujours plus ludique et dans l'objectif d'apporter de la valeur aux utilisateurs, l'application propose des QuizEducatifs en rapport avec les fiches espèces, mais également des quiz pour tous les âges, et sous toutes les formes ! Vraiment bravo sur ce point. Et surtout, il y a les infos pratiques, les horaires des goûters des animaux et tout ce qu'il y a à savoir sur le parc. 

    Le point le plus négatif de l'application à mon sens est certainement son plan, qui est encore à améliorer mais qui permet de facilement localiser les animaux sur la carte. C'est donc une très très bonne application que j'apprécie vraiment parce qu'en plus, elle ne beuge pas. Je te la conseille vraiment si ce n'est que pour les fiches espèces pour connaître les bases sur l'animal que tu souhaites. 

    ~~~

    Le Zoo de San Diego

    Logo Zoo de San Diego

    ★★★★★

    Application en anglais.

    Mon avis : Cette application est franchement la meilleure application de tout l'article. Je viens d'aborder l'application du Zoo de Saint Félicien, mais à côté, elle paraît vraiment moyenne. L'application du zoo de San Diego est simple, belle, originale, fluide, complète, ludique & apporte de la valeur aux utilisateurs. Elle est vraiment parfaite sous tous les angles, et je t'invite à découvrir en quoi elle l'est. 

    Accueil de l'Application

    Après une ouverture d'application très rapide, nous arrivons sur une interface totalement différente de celles des autres parcs & vraiment jolie. Les modules, qui nous trouvions avant sur le côté, sont maintenant totalement intégrés à la page. L'application du Zoo de San Diego est vraiment complète : toutes les infos pratiques sont présentes, ils y a les différents endroits du parc, avec même les restaurants et une présentation rapide des espèces. D'ailleurs, le module Animals présente une grande partie, si ce n'est la totalité des animaux présents au zoo, avec des fiches peut être moins ludiques que celles du zoo de Saint Félicien, mais vraiment très très très complète, avec un panel d'infos super large et vraiment agréable à lire. Il y a un lien vers une sorte de blog sur le zoo, mais qui s'ouvre directement dans l'application, ce qui permet de continuer à naviguer tranquillement. Il y a les news, la possibilité d'acheter nos billets d'entrée, la newsletter, et vraiment beaucoup d'autres choses qui rendent l'application super agréable. En plus, le niveau de l'anglais n'est pas si élevé que ça, ce qui la rend accessible à tout le monde. 

    Le petit point négatif de l'application est qu'il y a un plan, certes, mais qu'il n'est pas interactif. Mais, vu comment l'application est facile à utiliser, cela ne pose pas vraiment de problèmes d'autant que le plan est bien fait. 'fin bref, ça ne sert à rien de s'étaler sur 40 lignes, tu l'auras compris : je suis fan de cette application, elle m'apporte vraiment de la valeur et c'est ce que je cherche. Je la conseille vraiment. 

    ~~~

    Le Zoo de l'Oklahoma (OKCZoo)

    Logo OKCZoo

    ★★★★☆

    Application en anglais.

    Mon avis : Après mes deux coup de coeur, c'est sur que d'aborder cette application, c'est comme retourner en cours après deux mois de vacances (ok, un week-end). Développée par la même entreprise que celles du FLAquarium & du GAAquarium, l'application du zoo de l'OKC a ses bons, et ses mauvais côtés. Cependant, elle n'est vraiment pas mal !

    Accueil de l'Application

    Commençons par les mauvais côtés (bah oui) : je n'aime vraiment pas l'interface de l'application. C'est la même que la plupart des autres, et c'est ça qui me dérange au final. Les développeurs ont de la matière pour inventer, et ils se contentent de faire pareil sur toutes leurs applis ! C'est un avis personnel, mais franchement, ce design n'est pas franchement pratique & n'est pas non plus le plus esthétique. Le plan n'est pas forcément optimisé, pas très interactif mais est tout de même pas mal. 

    L'application a cependant beaucoup de points positifs. Déjà, elle reste assez complète bien que peu pratique niveau présentation pour ce qui est des infos pratiques. On doit creuser, mais on trouve tout de même ce qu'il faut : horaires, adresse. Ensuite, le développeur a fait un effort pour le plan, qui renvoie à un animal, dont ce n'est pas une vraie présentation qu'il s'agit, mais d'une petite anecdote sur l'individu. En effet, au lieu de faire une fiche espèce banale, ils ont préféré faire une fiche d'identité propre à chaque individus ! J'avoue que ça m'a agréablement surpris, et c'est vraiment original. Bravo pour ça. D'ailleurs, c'est ce qui fait le charme de l'application : le contenu présenté ne fait pas une généralité, ou une présentation globale. Il présente bien l'historique de l'endroit, de l'individu, et c'est vraiment cool. Un autre point positif : un petit journal avec toutes les dernières news, qui en donne assez régulièrement, est également disponible directement sur l'appli ! Un bon moyen de remplacer la newsletter. 

    Ce n'est donc pas la meilleure application pour l'OKC Zoo, mais elle reste vraiment très bonne dans l'ensemble. Elle permet vraiment de s'enrichir sur l'histoire du zoo en lui-même, et prépare donc bien à la visite. Mais justement, elle n'apporte pas de contenu général, ce qui la ferme un peu. Enfin, c'est une très bonne application !

    ______________________________________________

    Finalement, les applis pour les zoos et les aquariums, c'est vraiment utile ?

    Tu viens de lire mon avis sur une sélection d'applications pour zoos & aquariums. Tu as pu remarquer la différence entre les styles, et ce que ça peut apporter. Moi, ce que j'en pense, c'est que certaines applications comme celle du Zoo de SaintFélicien pour les francophones, ou celle du SanDiegoZoo en anglais, sont vraiment utiles dans le sens où elles remplacent le site web, sont donc accessibles rapidement et partout, et apportent de la vraie valeur aux utilisateurs. Ce sont des applis dont nous pouvons nous servir tout le temps, pour nous informer, par exemple. 

    Cependant, les applications comme celles du GAAquarium ou du OKCZoo sont utiles dans le sens où elles permettent de préparer la visite, de voir ce qu'il y a faire, de finalement se renseigner sur le parc. Ce qui est également pratique, bien que les applications de ce type soient développées pour un très petit nombre de parcs. 

    Donc, ces applications, sont-elles utiles ? Oui. Elles sont utiles dans le sens où elles apportent de la valeur à l'utilisateur, de l'information, simplement et accessible partout. Cependant, elles sont tout sauf indispensables. Nous pouvons très bien nous en passer, mais c'est sûr que ça fait toujours un plus de les avoir. 

    ***

    Fiouuu ! J'ai du passé au moins 5h à écrire cet article. Mais, j'avoue, j'en suis vraiment fier.

    Sinon, j'ai tout dit dans l'intro. Ce n'est que mon avis, chacun à le sien, et c'est pour ça que, si ça t'intéresse, je t'invite juste à aller jeter un coup d'oeil à chacune des applis que j'ai présenté ici. Aucune n'est payante, et c'est juste pour te forger ton propre avis sur l'application. 

    D'ailleurs, tu as déjà testé une application pour zoo ou aquarium ? J'espère vraiment que l'article t'a plu, j'ai beaucoup travaillé dessus pour essayer d'être le plus objectif possible et de trouver des points positifs et négatifs à chaque application. J'espère aussi que de parler un peu high-tech sur le blog ne t'a pas dérangé, c'est d'ailleurs le but de cet article : de montrer que même les zoos & les aquariums se modernisent & s'adaptent à la société actuelle, peut être pour toucher plus de monde ? 

    En tous cas, n'hésite pas à laisser ton avis sur l'article en commentaire. Cet article, il me tient vraiment à coeur comme c'est un concept que j'ai vu nul part ailleurs, c'est pour ça que je veux savoir si ça plait, ou non. Enfin bref, je te dis à dimanche prochain ! 

    Bonne semaine,

    Sasha.


    6 commentaires
  • Hey ! 

    Tu vas me tuer si je te le dis, mais pourtant, héhé, c'est le dernier jour de la dernière semaine avant la rentrée ! Rahh j'avoue, je stresse à mort. Vous le savez peut-être, ou pas, je vais rentrer en seconde générale. Nouvel établissement. Nouveau rythme. Nouvelles perspectives. Nouvelles rencontres. 

    Cependant, j'ai mis en place une organisation hebdomadaire que j'expérimente déjà depuis une semaine ou deux qui me permettrait, normalement, de faire tout ce que j'ai à faire en une journée (à savoir : douche, cours, bus, devoirs, blog, lecture), en gardant un rythme correct (journées de 6h15 à 22h), qui m'assurent alors une nuit de 8h de sommeil, parfait pour que je tienne le coup à long terme ! 

    Sinon, j'ai, grâce à une amie, pu prendre contact avec Juliette. Juliette, c'est une photographe amatrice canin dont je suis le travail sur FaceBook depuis déjà un bon bout de temps, et, franchement, je l'adore, vraiment. J'ai toujours admiré son travail photographique magnifique, et j'aime beaucoup la manière dont elle s'y prend pour mettre en avant ses modèles. 

    Donc Juliette a accepté de répondre à mes questions, avec bonne humeur, et c'est vraiment une personne formidable ! Aujourd'hui, je t'invite donc, toi qui lis cet article, à entrer dans son univers en la découvrant au travers de cette interview ! 

    Bonne lectureee ! 

    ***

    Juliette & Hatchi // Crédit : Gwénaëlle Avet.

    1. Salut Juliette ! Merci beaucoup d'avoir accepté de répondre à mes quelques questions ! Commençons par le commencement : si tu te présentais ?

    Bonjour Sasha, merci à toi de venir vers moi pour cette interview ! Je m'appelle Juliette, j'ai 17 ans et je suis passionnée par le monde canin depuis mon plus jeune âge. À 9 ans, j'ai eu mon premier appareil photo, et ce fut, pour moi, le début d'une vocation...

    2. J'ai pu remarquer que ton bouledogue, Hatchi, était un grand élément de ta vie (tu remarques ma perspicacité), une source d'inspiration... donc, si tu le présentais également ?

    En effet, Hatchi a prit une place énorme dans ma vie, dans mon cœur. C'est un bouledogue français de bientôt quatre ans (le temps passe trop vite...). Il est toujours heureux de me voir, c'est un chien qui cherche toujours à faire plaisir, cela fait donc aussi de lui un véritable petit clown. Il est l'animal le plus sociable que je connaisse, le plus câlin aussi et proche de son propriétaire, aussi. C'est en partie grâce à Hatchi que ma passion pour la photographie canine s'est développée.

    Hatchi.

    3. Tu es une photographe amatrice tellement bourrée de talents qu'on pourrait croire (moi j'en suis convaincu) que tu es une vraie professionnelle de la photo : d'où te vient cette passion pour cet art magnifique ?

    Merci beaucoup du compliment ! Comme dit plus haut, c'est à l'âge de neuf ans, lorsque j'ai reçu mon premier appareil photo, que j'ai commencé à en faire mon passe-temps.

    4. Avec quel matériel travailles-tu (appareil, matériel de retouches, ordinateur etc...) ?

    Mon premier reflex a été le Canon EOS 600D. Je l'adorais mais il ne comblait plus mes besoins. Après un an et demi d'économies et de petits boulots, je me suis offert (et merci à ma famille de m'avoir aidée à en payer une partie) le Canon EOS 7D Mark II. J'ai eu beaucoup d'objectifs, mais j'ai tendance à vite les revendre pour en prendre de nouveaux. En revanche, les deux seuls que j'ai toujours gardés et que j'utilise à chaque séances sont le 50mm f/1.4 et le 70-300 de chez Sigma. Pour mes traitements, j'utilise Photoshop cs6 et mon ordinateur est un Acer Aspire One.

    Folken.

    5. Je sais que tu as une passion réelle pour les animaux, qui se ressent bien dans ton travail. Tu fais beaucoup de photos d'animaux, que tu partages publiquement, mais, as-tu déjà fait et/ou pensé à faire des photos de notre espèce, des portraits comme on appelle ça ? Car il est vrai que c'est deux domaines totalement différents et qu'en général nous choisissons soit l'un, soit l'autre...

    Oui, j'ai déjà fait du portrait (pour des amies). C'est d'ailleurs parce que j'en ai fait que je sais que cela ne me plaît pas. Je suis incapable d'être patiente avec un humain et de le mettre en valeur. En revanche, pour avoir le cliché parfait d'un animal, je suis prête à attendre couchée dans les orties pendant des heures...

    6. Quel est pour toi les qualités qu'il faut avoir pour être un bon photographe animalier ?

    La patience plus qu'autre chose. Un animal a besoin de temps pour s'adapter à une présence inconnue, un lieu nouveau et une grosse boîte noire qui fait du bruit.

    7. Tu fais des séances de photos canines. Concrètement, comme ça se passe ? Que fais-tu durant ces séances ?

    Je fais d'abord les présentations avec le chien : je le laisse venir me voir, me sentir et découvrir qui je suis. Je le laisse ensuite explorer le lieu et se défouler. C'est d'ailleurs généralement à la fin de la séance que je tire les meilleurs clichés.

    Wapi.

    8. Tu veux devenir assistante vétérinaire spécialisée. Mais n'as-tu jamais voulu devenir photographe professionnelle à plein temps ?

    Oh que si. Ce serait un rêve. Exercer sa passion tous les jours et en vivre... Malheureusement, cela fait partie des "métiers à risque" comme on les appelle. Mais je compte continuer la photographie à côté de mon métier.

    9. Même en temps qu'amatrice, si tes séances sont payantes, tu dois bien savoir : photographe, ça rapporte bien ou pas ? C'est un marché rentable ?

    Pour être très honnête, cela dépend de tout un tas de choses. Un photographe professionnel est extrêmement taxé, pour tirer du bénéfice il doit donc beaucoup augmenter le prix de ses séances, mais plus c'est cher, moins il y a de clients. Mais généralement, les photographes professionnels ont tout de même un autre métier à côté, il est extrêmement difficile d'en vivre.

    Akira.

    10. Donnes-tu des cours de photos ou des extras en plus de tes séances à tes clients ?

    Je ne me considère pas être assez douée pour me permettre de donner des cours de photographie. En revanche il m'arrive parfois d'offrir quelques photos à des clients.

    11. Tu sembles très proche des animaux, de leurs maîtres, et tu maîtrises parfaitement l'art de la photographie. Mais, as-tu un conseil à donner pour les photographes canins débutants ? Et pour les photographes débutants en général ?

    Si vous avez un reflex, oubliez le mode automatique et tous les autres. Concentrez-vous sur le mode manuel. Il n'est pas facile à comprendre et à gérer au début, alors entraînez-vous dans différents lieux, sous plusieurs lumières et avec différents sujets...

    12. Allez, je vais te laisser, juste, as-tu quelque chose à ajouter ? En tous cas, merci énormément encore de m'avoir consacré du temps, j'espère que tu as pris autant de plaisir à répondre aux questions que moi à les écrire ! Bonne continuation, et surtout, reste comme tu es, tu es vraiment au top !

    Vivez vos rêves et ne vous laissez pas abattre par les gens qui vous veulent du mal.

    Merci à toi Sasha, heureuse de t'avoir rencontré !

    Junker.

    ***

    J'en ai fini avec le cas de Juliette ! J'espère que l'interview t'a plu. En tous cas, il faut vraiment retenir que je suis en admiration totale devant le travail de cette jeune femme, et que l'accueillir sur mon blog a été pour moi autant un plaisir qu'un honneur ! Je la remercie vraiment du fond du cœur ! 

    Donc si tu veux continuer à suivre le travail photographique de Juliette, tu peux sois la suivre sur son site web, sois, encore mieux, sur sa page FaceBook ! Il va de soit que toutes les photos illustrant l'article sont les siennes (sauf la première), et que, pour les emprunter, il faut lui demander la permission (via les deux liens ci-dessus). 

    Aussi, si tu as envie d'avoir ton interview sur mon blog, n'hésite pas à m'envoyer une demande par mail ! Je répondrai avec grand plaisir, du moment que tu rentres dans le thème du blog (voyages, animaux, photos, journalisme) et que tu me demandes ça avec gentillesse, en te présentant. C'est l'occasion parfaite de faire découvrir ton blog ou ton travail à des internautes ! Et oui, ça me ferai vraiment, vraiment plaisir que tu m'accordes du temps ! 

    Sur ce, je te souhaite une excellente rentrée, bonne chance ! J'espère que ta classe va être cool, ou que ta reprise va bien se passer ! En tous cas, je te dis à dimanche prochain pour un nouvel article ! 

    Et surtout, n'oublies pas : "Vivez vos rêves et ne vous laissez pas abattre par les gens qui vous veulent du mal."

    Enjoy, 

    Sasha.


    25 commentaires
  • Bonjour tout le monde !

    Aujourd'hui je vous retrouve pour une nouvelle interview, celle de Juliette, heureuse propriétaire de Charlie et Daïka, deux chiens. J'espère qu'elle va vous en apprendre un peu plus sur un exemple de relation que l'on peut créer avec ses animaux etc... .

    Bonne lecture !

    Charlie, Juliette & Daïka // Photo : (c) Charlie & Daïka (facebook.com/Charlie-Da%C3%AFka-195560863924463/)

    1. Bonjour Juliette ! Peux-tu te présenter ? 

    Bonjour ! Alors je m'appelle Juliette, j'ai 19 ans, et je suis en deuxième année de fac, en licence de cinéma. Je suis une grande fan des animaux, depuis toujours, et plus à l'aise avec les chiens.

    2. Tu as deux chiens, dont Charlie. Dis-nous deux mots sur lui.

    Charlie, c'est un croisé Épagneul / Setter de quatre ans, que j'ai récupéré au refuge lorsqu'il avait deux ans, alors qu'il avait déjà passé la moitié de sa vie derrière les barreaux. C'est un chien qui est un peu tout, mais pas trop à la fois. Câlin, mais pas trop. Joueur, mais pas trop. Indépendant, mais pas trop. Cela permet d'aimer plusieurs choses chez lui, que l'on redécouvre tous les jours (et de s'arracher les cheveux quand il ne revient pas au rappel).

    Charlie // Photo : (c) Charlie & Daïka (facebook.com/Charlie-Da%C3%AFka-195560863924463/)

    3. Ensuite, tu as Daïka. Dis-nous deux mots sur elle.

    Daïka, c'est une malinoise d'environ 2/3 ans (déduit par son altitude), chienne que j'ai récupérée au même refuge que Charlie il y a sept mois, et c'est une chienne qui a été trouvée le crâne ouvert jusqu'à l'os et les oreilles découpée au ciseau. Donc il a fallu un certain temps d'adaptation et il faut, encore aujourd'hui, tout lui apprendre de la vie qu'elle n'a jamais vécu.

    4. Quels types d'exercices fais-tu avec Charlie ? Avec Daïka ?

    Avec Charlie et Daïka, je pratique le dog dance (pas encore en concours, mais en démonstrations et à la télévision), l'agility et bien sûr les sorties, randonnées, vélos, etc. ...

    Daïka // Photo : (c) Charlie & Daïka (facebook.com/Charlie-Da%C3%AFka-195560863924463/)

    5. Comment arrives-tu à créer un lien si fort avec tes chiens ?

    C'est une question qu'on me pose souvent, et je ne sais pas comment y répondre parce que... ça c'est fait comme ça !

    Je n'ai pas de secret, de recette magique ou je ne sais quoi, et je ne sais pas si on pourrait pas parler d'un lien fort, c'est juste un lien comme on devrait tous avoir avec nos chiens !

    6. Quelle est la différence entre dressage et apprivoisement

    Alors, pour citer Eric Antoine, "le dressage c'est quand on donne un ordre, et l'apprivoisement c'est quand on amène l'autre à avoir une relation avec nous.'' C'est un peu ma vision des choses, aussi.

    Charlie et Daïka // Photo : (c) Charlie & Daïka (facebook.com/Charlie-Da%C3%AFka-195560863924463/)

    7. Quel est l'exercice que Charlie préfère ? En quoi consiste-t-il ?

    Ce que Charlie préfère, c'est aboyer (sur commande) et me sauter dans les bras. Sauter dans mes bras, c'est un peu sa récompense quand il me réussi un enchaînement. Je l'applaudis et il me saute dans les bras parce que... ça l'amuse !

    8. Même question pour Daïka. 

    Ce que Daïka préfère, c'est jouer à la balle ! Elle pourrait faire ça toute la journée, sans s'arrêter. C'est moi qui suit obligée de dire stop à un moment parce que je vois que sinon, elle ne va pas tenir en retour.

    Daïka, Juliette & Charlie, à << Incroyable Talent >> // Photo : (c) Charlie & Daïka (facebook.com/Charlie-Da%C3%AFka-195560863924463/)

    9. Tu as participé à Incroyable Talent : bravo ! Pourquoi avoir décidé d'emmener Charlie plutôt que Daïka ?

    Daïka était avec nous, en coulisses, et attendait sagement que la journée se termine, mais tout simplement parce que Charlie est le chien avec qui je pratique ça, et Daïka est encore une chienne traumatisée par son passé et qui ne connait pas grand chose, donc pour elle ça aurait été égoïste de lui faire prendre part à une chorégraphie alors qu'elle aurait été tétanisée, et, artistiquement, ça n'aurait rien donné non plus.

    10. Fréquentes-tu d'autres chiens (à tes amis...) ? Si oui, quelle relation as-tu avec eux ?

    J'ai beaucoup d'amis qui ont des chiens, et je n'ai pas de relation particulière avec eux, ce sont leurs chiens, leurs compagnons, donc je ne vais pas me mettre là dedans.

    Charlie // Photo : (c) Charlie & Daïka (facebook.com/Charlie-Da%C3%AFka-195560863924463/)

    11. As-tu des choses à ajouter ? 

    Adoptez. Vous n'avez pas besoin de dépenser des milliers d'euros pour avoir un chien en or.

    Voilà ! ✽

    Cette très belle interview est terminée !

    Je remercie Juliette d'avoir accepté de prendre de son temps pour répondre à mes questions. ✡

    J'espère que cette interview vous a plus !

    N'hésitez pas à suivre Juliette et ses aventures canines sur sa page FaceBook : Charlie & Daïka.

    P.S. : Toutes les photos appartiennent à Juliette.

    Belle journée ! ❁

    Retrouvez-moi sur :


    16 commentaires
  • Bonjour tout le monde !

    Après les interviews d'une apprentie éthologue et d'une soigneur animalier, nous allons maintenant pouvoir découvrir un exemple de parcours, et ce qu'on fait en stage avec une stagiaire soigneur animalier !

    Une très belle interview qu'Emy m'a donné, qui, j'espère, vous plaira autant qu'elle m'a plu !

    Bonne lecture !

    (c) Emeline, TouroParc.

    1. Bonjour Emy ! Peux-tu te présenter à nous ? 

    Bonjour ! Alors j’ai 22 ans, je suis actuellement stagiaire en tant que soigneur animalier, je parcours donc toute la France depuis le 1er Décembre 2014, et suis à  l’origine d’un petit patelin de 132 habitants en Picardie. L’animal qui me ressemble le plus est sûrement le Loup qui est mon animal préféré. S’il y a une question sur mon avenir à laquelle je voudrais répondre c’est de savoir dans quel secteur zoologique je voudrais travailler essentiellement, voilà voilà. :)

    2. D'où te viens cette passion pour les animaux ? 

    Je pense qu’elle me vient de mes parents. D’aussi loin que je me rappelle, j’ai toujours vécu avec des animaux : chiens, chats, lapins, chevaux…. Du coup ça a toujours été une facette de ma vie, quel que soit les caps que je passais, il y avait toujours un animal pour m’accompagner. Ça a toujours été naturel de m’occuper des animaux et de leur rendre l’amour qu’il nous donne. Après à savoir pourquoi cet amour c’est étendu aux animaux sauvages… Je pense que c’est tout simplement parce que je les trouve magnifiques et envoutants, j’adore en apprendre plus sur eux… Et entre nous, ils nous donnent de bien meilleures leçons que certains Hommes.

    (c) Emeline, Zoo de la Flèche.

    3. Pourquoi veux-tu devenir soigneur animalier ? 

    A l’origine, quelques questions se sont posées : est-ce que je me voyais travailler dans un bureau ou enfermer quelque part ? Non.

    Est-ce que je voulais travailler avec les animaux ? Oui.

    Et après mon premier stage… C’est devenu une évidence. Prendre soin des animaux, les faire découvrir aux gens en permettant de les sensibiliser à la cause animale…. Et si je pouvais faire tout ça en côtoyant des animaux, en pouvant les observer et en apprendre plus sur eux, c’était juste parfait et fait pour moi. :D

    4. Quelles études as-tu menées ?

    Haha… Une étude décousue de sens au début ! Après mon Brevet des collèges, je me suis dirigée vers des études dans l’économie et le social. Ça ne me plaisait pas, moi qui était plutôt littéraire, mais n’étant pas sûre de ma poursuite scolaire après le BAC, je me suis dirigée vers quelque chose avec des débouchés plus nombreux. Et heureusement, car ça m’a permis d’embrayer sur un BTS Gestion et Protection de la Nature qui m’a mis le pied à l’étrier en me permettant de faire mon premier stage dans un Parc Animalier (A l’origine basé sur l’aménagement et l’animation, mais entre deux, comme il fallait bien m’occuper on m’a permis de m’occuper des rapaces et des animaux d’un nocturama, un vrai bonheur !)

    (c) Emeline, Parc Argonne Découverte.

    5. Où as-tu fait tes stages en zoo ? Quel a été ton préféré ? 

    J’ai fait mon premier stage au Parc Argonne Découverte (PAD),  dans les Ardennes, j’y suis d’ailleurs retournée en Août pour travailler principalement à la ferme et au spectacle de rapace.

    J’ai ensuite fait le Zoo de la Flèche, dans la Sarthe, Touroparc Zoo du côté de Macon et au Parc des Oiseaux à Villars les Dombes.

    Quant à savoir quel a été mon préféré… Je les aime tous, tous pour des raisons différentes. J’ai fait de très belles rencontres au PAD et à Touro en vivant des moments extraordinaires avec des animaux et le personnel. Mais partout j’ai trouvé ma place et apprécié mon travail en gardant contact avec quelques personnes et en souhaitant pouvoir ramener quelques animaux avec moi tellement je voulais rester avec eux. ^^

    6. Où sont prévus tes futurs stages ? Quand vas-tu chercher un poste fixe ? 

    Alors je vais commencer lundi au Zoo parc de Trégomeur en Bretagne, et pour la suite je suis en attente de mes conventions de stage pour retourner à la Flèche et découvrir le Parc de Sainte Croix. Finissant en Mai, j’espère trouver d’ici là au moins une saison pour Juin 2016 dans un des zoos dans lequel j’ai travaillé et laissé un CV.

    (c) Emeline, Parc des Oiseaux.

    7. Parle-nous de ton expérience au zoo de la Flèche : sur quel secteur as-tu travaillé ? Quel a été ton secteur coup de cœur ? 

    J’ai pu travailler sur tous les secteurs, sauf celui des oiseaux, une stagiaire y étant principalement affiliée lors de mon stage. Là encore, je ne peux pas vraiment trouver de secteur coup de cœur. Il y a des avantages dans chaque, des animaux que j’adore partout et des soigneurs adorables pour vous aider. J’ai eu la chance de travailler à Nosy Komba avec les lémuriens, un secteur intéressant puisque les stagiaires s’en charge seuls : nettoyage, nourrissage, rentrée et sortie sont de notre ressort et nous permette de créer des liens plus particulier avec les animaux.  Mais voilà, je n’ai jamais su me décider sur mon secteur favori puisque j’aime tous les animaux, cependant, si vous me mettez le couteau sous la gorge pour me faire choisir, je dirais probablement le secteur fauve. Qui peut résister aux lionceaux ? Les concerts de rugissements matin et soir étaient justes merveilleux. De même, je me suis toujours bien amusé sur le secteur, et les fauves sont des animaux vraiment intéressants à connaître et avec lesquels travailler.  

    8. Te sens-tu privilégiée vis-à-vis des animaux ? 

    Oui. C’est tout bête, mais travailler un maximum de deux mois nous donne forcément des avantages sur les visiteurs.  Les animaux apprennent à nous connaître et à nous faire confiance, ils font plus attention à nous. Certains ne nous reconnaisse qu’au moment du nourrissage où une fois qu’on est dans les loges avec eux, isolés du public, oui.

    Mais,  il y a des moments, comme à Touroparc avec les attèles,  où je me sentais vraiment privilégiée : même habillée en « civil » les deux singes me reconnaissaient et m’appelaient alors que le public à coté n’a jamais le droit à ce genre de démonstration. Même maintenant après plusieurs mois d’absence, l’un d’eux me reconnaît toujours et on se dit que quelque part, une vraie relation ce créée quand même.

    Je ferai remarquer, que même entre soigneurs, on se sent parfois privilégié, au Parc des Oiseaux notamment, pour la rentrée après spectacle, on devait rappeler nos oiseaux, j’avais Domino, un Ara ararauna qui venait directement vers moi, même si je ne l’appelais pas. De même Chups, un autre ‘Rauna à une fois complétement snobé une soigneuse et m’a suivi à pattes, j’étais déjà en train de rentrer Domino, jusqu’à ce que je sois libre pour m’occuper de lui. C’était fou et touchant.

    (c) Emeline, Parc Argonne Découverte.

    9. Pourquoi décider de faire carrière dans un zoo ? 

    Tout simplement car on a privé ces animaux de leur liberté il y a bien longtemps, mais qu’en tant que soigneur on a l’occasion de se rattraper et de faire en sorte qu’ils se sentent bien dans leurs enclos, qu’ils puissent être en bonne santé et faire de notre possible pour rendre leur captivité meilleure à défaut de pouvoir les relâcher.

    10. Quel fut ton meilleur souvenir, en tant que stagiaire ? 

    Je crois que le plus marquant restera la première fois où on m’a laissé prendre un oiseau au gant. Cette première fois au PAD avait été marqué par les hurlements des loups (ils hurlaient rarement, et je n’avais jusqu’alors pas eu la chance de les entendre une seule fois !), j’y ai vu un signe. Autant dire que j’avais le cœur battant autant à cause des grands yeux de Sully qui me dévisageaient, que de la chorale des loups en arrière plan.

    Si celui-là reste le plus fort,  j’ai des souvenirs à la pelle : la rentrée des lions à la Flèche me fait encore sourire rêveusement, Jabu est vachement impressionnant quand il gratte à la cage à une cinquantaine de centimètre de toi. La fois où on m’a laissé faire le training des loutres seule à Touro, aucun autres stagiaires n’avaient encore eut l’occasion de le faire. Quand j’ai pu nourrir un ours polaire à la main à travers les barreaux, la première fois que j’ai tenu un serpent, touché une otarie, eut un bisou de phoque…

    Chaque moment où on m’a laissé ma chance et où on m’a laissé faire quelque chose de particulier avec un animal reste un très bon souvenir.

    (c) Emeline, Parc Argonne Découverte.

    11. Est-ce simple de trouver des stages ? D'ailleurs, comment faire pour en trouver ?

    Le premier stage est toujours le plus difficile à trouver, j'ai eut de la chance de pouvoir avoir ma première expérience au Parc Argonne Découverte durant mon stage de BTS qui m'a permis de mettre le pied à l'étrier sans vraiment de soucis. Pour en trouver, il n'y à pas de secret : une bonne lettre de motivation et un CV ! ^^ Et surtout, il ne faut pas se laisser abattre par les refus et envoyer CV par CV. Il m'est déjà arrivé d'en envoyer une dizaine à la fois. Les parcs à viser pour une première fois sont les plus petits, le Parc Argonne Découverte et Touroparc sont d'ailleurs deux endroits prêt à donner leur chance à tout ceux qui n'ont pas encore eut la chance de travailler avec les animaux.

    12. Que fais-tu concrètement pendant tes stages ?

    Alors pendant les stages, on fait exactement les même travaux qu'un soigneur, à quelques exceptions prêts. On fait du nettoyage intérieur et extérieur, on prépare les rations des animaux, on peut également créer des enrichissements pour les animaux (de quoi stimuler leurs sens comme cela arrive dans la nature). On peut également assister au training médical des animaux, parfois participer ou le réaliser en fonction de l'espèce en question...
    En gros, on balaie, on ratisse, on porte, on nettoie, on coupe, on lave... C'est un métier physique, mais on à l'avantage d'être en contact avec les animaux et d'en apprendre plus sur eux.

    (c) Emeline, Zoo de la Flèche.

    13. As-tu des choses à ajouter ? 

    Pas spécialement, merci de m’avoir interrogée !

    Si les gens ont des questions, je me ferais un plaisir de leur répondre via mon compte Twitter : @EmylevittS. De même si certains veulent découvrir plus de photos de mon monde : http://emy-photography.tumblr.com/

    Voilà ! ✽

    Cette très belle interview est terminée !

    Je remercie du fond de mon cœur Emy qui a accepté de répondre aux questions, et ceux rapidement !

    J'espère également que ça vous aura donné plus de détails sur la formation à suivre pour devenir soigneur, car c'est vrai que Charlotte en avait vaguement parlé mais là, nous sommes bien dans les détails. ✡

    P.S. : Toutes les photos sont d'Emeline, lieu de la prise de vue au survol de l'image avec la souri.

    Belle journée ! ❁

    Retrouvez-moi sur :


    6 commentaires
  • Bonjour tout le monde !

    Aujourd'hui, une nouvelle interview d'une personne que j'ai rencontré au Zoo de la Flèche, une future éthologue nommée Alice ! :D

    Elle fût en stage au Zoo de la Flèche, et j'ai eu la chance de la retrouver sur le Net (merci les réseaux sociaux). C'est donc une étudiante en éthologie !

    Vous ne savez ce qu'est l'éthologie ? Vous connaissez mais vous voulez en savoir plus ?

    Bonne lecture alors ! :)

    ~¤~

    {interview} Interview d'une apprentie éthologue !

    1. Bonjour Alice ! Peux-tu te présenter à nous ?

    Bonjour ! J’ai 22 ans et suis actuellement étudiante en première année de master d’éthologie (étude du comportement animal et humain) en Bretagne.

     

    2. D’où te viens cette passion pour les animaux ?

    Bonne question ! Je ne saurais pas vraiment l’expliquer ! Depuis toute petite j’ai toujours aimé les animaux, les observer, même de loin. Je me suis toujours sentie plus à l’aise à leurs côtés, il n’y a pas besoin de parler pour se comprendre. Je suis un peu timide alors peut être que c’est lié. :)

     

    3. Pourquoi avoir voulu faire éthologue ?

    A la base je voulais juste faire un métier en rapport avec les animaux, je n’avais aucune idée très précise en tête. Je voulais plutôt travailler au contact d’animaux sauvages, qu’on ne peut pas posséder chez sois, je m’étais donc plus ou moins dirigée vers le métier de soigneur animalier. En troisième j’ai fais un stage en zoo au cours duquel j’ai discuté avec l’un des soigneurs ayant fais des études d’éthologie. C’était la première fois que j’entendais ce mot ! Alors je me suis beaucoup renseignée, ça m’a plu et je me suis dirigée vers des études d’éthologie moi aussi. 

    {interview} Interview d'une apprentie éthologue !

     

    4. D’ailleurs, en quoi consiste le métier d’éthologue ?

    Alors le métier « d’éthologue » à proprement parler n’existe pas vraiment. Disons que c’est plutôt une formation qui va permettre d’occuper différents postes. Pour commencer, l’éthologie c’est l’étude du comportement animal et ça peut avoir tout un tas d’applications différentes. C’est une méthode non invasive (c'est-à-dire qu’on ne va pas avoir besoin de manipuler les animaux, de leur faire de piqures, de les endormir…) qui permet d’évaluer l’état général de bien être et de santé des animaux. Ça peut permettre d’en apprendre plus sur les animaux, en milieu naturel ou en captivité etc. Avec ce type de formation on peut devenir chercheur en éthologie, soigneur animalier, curateur (celui qui s’occupe du bien être des animaux dans un zoo, qui gère l’aménagement des enclos en fonction des espèces qu’ils contiennent…) etc…

    5. Quelles études mènes-tu en ce moment ?

    Je suis en première année de master de Comportement animal et humain à l’Université de Rennes 1 en Bretagne. C’est l’une des rares universités à proposer une formation en éthologie en France. C’est un master à finalité recherche. Il y a également un master professionnalisant en Ethologie appliquée à l’Université de Paris 13. Ce sont les deux principales formations en éthologie pure en France, après je sais qu’il y a également un master d’éthologie et neuroscience à Strasbourg et un master d’éco-éthologie à Saint-Etienne.

    6. J’ai appris que tu fus en stage au Zoo de la Flèche : sur quel secteur as-tu travaillé ? Avec quelles espèces en particulier ?

    Oui j’étais en stage à la flèche en Avril et mai, j’étais sur le secteur du complexe aquatique (Otaries, Ours polaires, Loups arctiques, Panda roux, Loutres d’Asies, Loutres canadiennes et Manchots de Humboldt). J’ai réalisé une étude sur le comportement des ours polaires, donc j’observais environ 6h par jour et le reste du temps je donnais un coup de main sur le secteur ou j’analysais mes résultats pour mon rapport de stage.

    {interview} Interview d'une apprentie éthologue !

     

    7. Quelle fût ton espèce favorite (celle que tu as préféré observer) ?

    Mon espèce préférée est le loup, et principalement les loups gris et les loups arctiques. J’ai eu de la chance car il y avait justement des loups arctiques sur mon secteur !! :)

     

    8. Quelles sont tes projets d’avenir ?

      Soit en deuxième année de master d’éthologie ou conservation soit en médiation scientifique. Mon projet idéal, serait de pouvoir, à terme, travailler à l’amélioration de la captivité. Il y a encore beaucoup à faire pour améliorer les conditions de vie des animaux captifs et pour améliorer les messages pédagogiques transmis aux visiteurs afin que chacun puisse à son échelle tenter de préserver l’environnement. :)

    9. As-tu fait d’autres stages en zoo ?

    J’ai réalisé un premier stage au Zoo de la Boissière du Doré quand j’étais en troisième au collège. Ça m’en a vraiment laissé un souvenir génial ! C’était un stage soigneur d’une semaine.

    J’ai aussi fais un premier stage de deux mois au Zoo de la Flèche l’été dernier. J’étais principalement sur l’enclos de Nosy Komba avec des lémuriens en libertés (Maki catas, Varis roux, Varis noirs et blancs, lémurs à fronts blanc)  et différentes espèces d’oiseaux et de tortues. Le matin je m’occupais de tout le nettoyage du secteur, le nourrissage et la sortie des animaux et l’après midi je m’occupais de la surveillance de l’enclos pour veiller à ce que les visiteurs ne touchent pas ou ne nourrissent pas les animaux pour des raisons de santé et de tranquillité de ces derniers. Avec une collègue on avait aussi mis en place un protocole de médical training, ça consiste à apprendre aux animaux un certain nombre de mouvements simples qui permettent de faciliter les interventions vétérinaires. On a notamment appris aux varis à entrer en volontaire dans des caisses de transports pour ne pas avoir à les stresser en les attrapant avec des épuisettes. Je tournais également une fois par semaine sur les autres secteurs.

    {interview} Interview d'une apprentie éthologue !

     

    10. Quelle relation entretiens-tu avec les animaux ?

    En tant que stagiaire on a moins le temps de créer une relation de confiance avec les animaux. Par contre après deux mois passés à Nosy Komba il peut y avoir un lien qui se crée avec certains individus, ils réagissent davantage à notre présence ou nos sollicitations. Mais je pense aussi que c’est lié au fait qu’ils reconnaissaient les T-shirts du parc et les intonations de voix qu’on utilisait pour leur parler !

    11. Te sens-tu privilégiée vis-à-vis des animaux ?

    On a forcément une relation privilégiée avec les animaux avec lesquels on travaille ou avec lesquels on vit tous les jours. Donc oui on a une relation privilégiée avec les animaux du zoo c’est évident, ils nous reconnaissent (ou ils reconnaissent au moins les T-shirt du parc et les gamelles ^^). Après ça dépend aussi de ce qu’on entend par là, pendant mon stage mon moment préféré c’était quand j’arrivais devant l’enclos des ours polaires chaque matin, à ce moment là le mâle levait toujours la tête dans ma direction et me regardais alors que le reste de la journée j’étais dans la foule et il ne me remarquait pas. Ça peut ne pas paraitre grand-chose à certains, mais pour moi c’était un moment privilégié, qui me manque d’ailleurs beaucoup !

    {interview} Interview d'une apprentie éthologue !

     

    12. Pourquoi avoir décidé de travailler en zoo ?

    Au début c’était pour travailler aux soins quotidiens d’animaux qui me passionnaient depuis des années, mais petit à petit mon projet a  changé et ce que je veux vraiment maintenant c’est travailler à l’amélioration de la captivité comme je l’ai dis tout à l’heure. Ces animaux sont en captivité à cause de nous, donc pour moi c’est un véritable devoir de faire en sorte que leurs conditions de vie se rapprochent le plus possible de leur milieu naturel.

    13. As-tu quelque chose à ajouter ?

    Rien de particulier ! Mais si je n’ai pas été très claire ou si je n’ai pas assez approfondi certains sujets n’hésitez pas à me poser des questions, j’y répondrais avec plaisir. :D

    Et merci Sasha de t’être intéressé à mes études et mon projet ! ;)  

    {interview} Interview d'une apprentie éthologue !

    ~¤~

    (photos d'Alice)

    Voilà ! J'espère que cette interview vous aura plu, et que vous en aurez appris plus sur le métier d'éthologue !

    Un grand merci à Alice pour avoir accepter de répondre à mes questions ! :D

    Bonne journée à tous ! ;)

    Retrouvez-moi sur :


    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique